FERMETURE DU FORUM

Soumar, le voyageur

Laissez libre court à votre imagination et enfoncez vous dans vos fauteuils, c'est la section role play
karpok

Soumar, le voyageur

Messagepar karpok » jeu. 2 févr. 2017 15:02

La nuit était tombée, une nuit d'encore sur un ciel dégagé. Des millions d'étoiles brillait dans le ciel. Ce devait être l'une d'elle. Mais laquelle ? Le saurait-il seulement un jour. Il y a tellement longtemps qu'il avait quitté son foyer et les siens.
Qu'était devenu sion neuveu. Avait-il fait le bon choix ?
Il y avait bien longtemps que Soumar n'avait pas été aussi nostalgique. Plus depuis qu'il avait eu la certitude que Laurean n'était plus. Il lui semblait qu'une vie s'était écoulée depuis. Mais combien de temps au juste. Et que valait les années entre les mondes.
Finalement Nirn et Lei était à la fois si semblable et si différents à la fois. Pourtant il s'y sentait désormais chez lui et savait qu'il y finirait désormais ses jours. Mais le souvenir de sa soeur était toujours vif et leurs longues discussions sur le sens du monde lui manquaient toujours autant.
Chaque instant de leur dernière rencontre était gravés dans sa mémoire. C'était une nuit comme aujourd'hui qu'il lui avait annoncé sa décision de partir sur les traces des anciens elfes, et d'emporter le funeste héritage de leur père loin d'un monde qu'il aurait détruit. Avec le temps il avait finir par comprendre ses motivations et son sacrifice. Mais Graeven se doutait-il du fardeau qu'il imposerait à ces enfants.
Pourtant dans ces instants Soumar se disait qu'il aurait fait le même choix. Tout comme les premiers Altaris avait renoncé au pouvoir pour préserver l'humanité un première fois. Et désormais, lui le dernier des Altaris, s'était exilé comme l'avaient fait ses aïeux.
L'histoire n'était finalement qu'un éternel recommencement. Un cycle qui ne semblait pas avoir de frontières.
Il y a des centaines d'années les grandes guères elfiques avaient décimées Lei. Les anciens elfes étaient alors partie dans les étoiles pour chercher la rédemption auprès de leur mère à tous. Marchant dans leur pas, Soumar avait rencontré leurs descendants, mais il n'avait jamais rencontré Avaël. Pourtant l'essence de la déesse était bien présente, il la ressentait partout peu importe le nom qu'on pouvait lui donner.
Son propre exil l'avait conduit sur ce monde en guerre. Quel soulagement n'avait-il pas ressenti en émergeant du chaos simple mortel sans aucun pouvoir ! Une part de lui voulait encore croire qu'il avait ainsi débarrassé Lei de la malédiction de Graeven. Mais au fond de lui il savait que les enfants de Laurean aurait aussi à porter leur propre fardeau, un fardeau qu'il n'avait pu qu'alléger.
Il n'en demeurer pas moins un sorcier, bénie par la volonté d'Asturielle et la magie n'avait pas tardée à refleurir en lui. Il avait alors eu peur que le cauchemar recommence. Mais il n'en était rien. Cette magie là était bien différente, et elle tirait ses ressources dans la terre de son nouveau foyer.
Il se remémorait avec ironie son voeux d'ermite, cette certitude que le solitude et l'anonymat le protégerait de son passé. Pas de retour possible, et aucune chance que l'on retrouve sa trace.
Et puis Naelor avait débarqué dans sa vie. Il l'avait trouvé en pleine forêt, transie de froid et à l'article de la mort.
Elle aussi avait franchi le vide entre les mondes, mais n'en gardait aucun souvenir, hormis un sentiment de fuite éperdue et de chute.
Sa détresse l'avait émue. Et il partagé se secret et vivre loin de leur monde natal. Avant qu'il ne s'en rende compte elle était devenue la fille qu'il n'aurait jamais eue.
Il s'était jurée de ne jamais plus chercher à déchirer l'espace entre les mondes. Cela était bien trop dangereux. Mais le malaise de Naelor et sa soif de réponse avaient eu raison de ces dernières réserves.
Il leur avait fallu bien du temps avant de découvrir que Naelor était originaire de Tamriel, encore plus longtemps pour en définir la cosmologie et planifier le voyage à sens unique sur la flèche du temps.
Il y avait retrouvé une nouvelle énergie, une nouvelle motivation. Il ne voyageait plus pour fuir son destin, mais pour rendre sa vie à sa fille.
A sa grande surprise le voyage n'avait cette fois pas drainé tous ses pouvoirs. Il ne savait pas encore ce que cela pouvait signifier mais la peur l'avait délaissé. Cela voulait-il dire que Ta lui avait accordé son pardon ? Etait-ce Avaël qui lui accordé sa protection ? Ou n'était-ce que le fruit du hasard ?
Néanmoins le voyage avait été aussi éprouvant que la première fois. Peut-être même plus car il s'était évertuée à protéger Naelor.
Elle, au contraire, avait subi les mêmes souffrances que lors de son exil. Elle se remettait lentement.
L'année écoulée et l'invasion de Molag Bal n'avait pas été de tout repos. Mais dans son coma, elle ne s'en était surement pas rendu compte.
Soumar, lui avait du sortir de sa réserve et reprendre les armes comme son père l'avait fait pour sauver Lei. Et c'est ainsi que Soumar avait choisi Nirn comme sa nouvelle patrie. A moins que cela ne soit Nirn qui l'ait adopté.

Quoiqu'il en soit Naelor serait bientôt enfin sur pieds et leur quête de réponses pourrait enfin démarrer. Il n'y aurait plus de temps pour la nostalgie, plus le temps pour les regards en arrière.

Où que tu sois Laurean veille sur nous. Et Ta wa Blis.

MiniJa

Re: Soumar, le voyageur

Messagepar MiniJa » jeu. 2 févr. 2017 15:52

Waow ! Super karpok ! Je me sens con avec mon histoire toute pourrie maintenant LOL :D

Avatar de l’utilisateur
Khalysta06
Grand orateur
Messages : 107
Enregistré le : dim. 15 janv. 2017 10:57
Localisation : Côte d'Azur

Re: Soumar, le voyageur

Messagepar Khalysta06 » jeu. 2 févr. 2017 16:03

Super histoire :)
As I was going out one day
My head fell off and rolled away
But when I saw that it was gone
I picked it up and put it on

Atti

Re: Soumar, le voyageur

Messagepar Atti » jeu. 2 févr. 2017 18:12

Sa manque de biffle, de skooma et d'argoniens dépecés mais cela reste trés agréable à lire

Avatar de l’utilisateur
Assunwa
Coupez lui le sifflet
Messages : 271
Enregistré le : mer. 6 juil. 2016 14:20
Localisation : Compiègne

Re: Soumar, le voyageur

Messagepar Assunwa » jeu. 2 févr. 2017 19:40

C'est très bien écrit Karpok. La lecture fut des plus agréables, merci!
Demain est un autre jour.

kara44

Re: Soumar, le voyageur

Messagepar kara44 » ven. 3 févr. 2017 13:13

C'est très bien tout ça ! Y'a matiere a faire du rp sympa

karpok

Re: Soumar, le voyageur

Messagepar karpok » mar. 30 mai 2017 15:38

Naelor émergea enfin à l’aube du printemps. Une nouvelle fois elle avait plongé dans ce néant absolu qui cherchait à la dévorer.
Pourtant cette fois une faible lumière n’avait cessé de la guider vers la sortie du tunnel. Etait-ce Soumar ? Elle ne saurait le dire. Mais la souffrance et la peur avait bien été au rendez-vous.
Elle savait qu’il lui faudrait encore de longues semaines avant de pouvoir se tenir debout, et au moins autant avant de pouvoir marcher. Quelle comble pour elle, la guérisseuse, de dépendre autant des soins d’un vieux mage.
Elle s’était réveillée dans une haute demeure en pierre, bercée par le bruit distant de la mer.
« — Nous sommes à Mathiisen, lui avait-il expliqué. Sur l’île d’Auridia. »
Mais cela n’évoqué rien à sa mémoire défaillante. Elle balaya du regard la vaste chambre dans laquelle elle reposait. Une large pièce, tout en pierre, qui l’étonna grandement. Soumar ne l’avait pas habitué à ce genre de demeure, lui le vagabond qui passait l’essentiel de son temps en forêt.
« — C’était une opportunité. La demeure était vide, et… Enfin je crois que je te dois des excuses.
— Des excuses ?
— Oui, nous sommes sur une île à l’écart du continent. Une île sous le contrôle des Hauts Elfes. Il y a très peu d’humains par ici. J’étais venu y consulter des livres pour notre affaire, et j’ai… Enfin je n’ai pas réussi à repartir.
— Toujours à la recherche de tes elfes ?
— Je dois devenir buté avec l’âge. »
Naelor ne pu réprimer un sourire.
« — Non je ne crois pas. Tu es seulement à la recherche de tes racines, tout comme moi. Penses-tu que ces Hauts Elfes soit originaire de Lei ?
— Je ne sais pas. Les origines de leurs ancêtres Aldmers et Ehlnofey sont assez troubles. Il y a bien quelques similitudes. Mais le panthéon de Tamriel est tellement différent de tout ce que j’ai appris.
— Cela a l’air de te troubler ?
— Et bien, cela m’amène à me poser bien des questions. Les anciens elfes de Lei n’ont pu être de simples pionniers en ce monde. Mais à l’inverse si Avael n’a aucune parenté avec les anciens elfes d’ici, alors ce sont toutes mes croyances sur l’origine de la vie qui sont mises à mal. Bref je n’ai plus aucune certitude.
— Je ne doute pas une seconde que tu finiras pas trouver la clé. Après tout ce que j’ai vu, je me dis que tout est possible et que les dieux peuvent être bien capricieux pour de simples mortels comme nous.
— Tu as bien raison ma jeune amie. Ton esprit est toujours aussi vivace.
— Si seulement ma mémoire pouvait en faire autant.
— Cela viendra ne t’inquiète pas. En attendant repose-toi. Tu es en sécurité ici, j’y ai veillé. J’ai rebaptisé cette maison la nouvelle Sodan en souvenir de ma terre natale. Seul je ne peux égaler le pouvoir du conseil des anciens mais nul ne viendra troubler notre tranquillité ici. Je souhaite que cet endroit devienne un refuge pour les âmes de bonne volonté, et tout seul qui veulent apprendre.
— Tu ne changeras donc jamais.
— Plus à mon âge. Tiens bois ceci cela devrait t’aider à reprendre des forces. Nous en aurons besoin pour le voyage qui nous attend.
— Le voyage ?
— En effet, je n’ai pas seulement perdu mon temps dans de vieux grimoires elfiques. J’ai également eu le temps d’étudier les autres races de Tamriel. Et si je ne me trompe pas tu es une Bretonne. Dès que tu seras en état de voyager nous repartirons vers Hauteroche au nord, la terre de ton peuple.
— Brétone,…. »


Retourner vers « RP »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 0 invité